samedi 19 septembre 2009

Le blogue, outil de conversation

Le Devoir y allait cette fin de semaine d'un article sur la publicité et internet, et sur le changement de paradigme auquel on est en train d'assister en matière de marketing. Il y est question du nouveau visage de la publicité à l'heure des blogues (et des faux blogues - voir Bixi), de facebook et autres médias sociaux. On peut lire l'article ici.

C'est un sujet à la mode, et ça s'adonne que ça m'intéresse aussi, parce que ça m'aide à cerner ce que je fais avec ce blogue. Je ne peux nier qu'il me sert de vitrine promotionnelle pour ma boutique d'accessoires pour bébés, et je l'avoue d'emblée, au point de départ, c'était l'objectif principal de l'entreprise. Je me suis inspirée principalement de Michelle Blanc sur ce coup-là, et d'un billet en particulier où elle conseille gentiment aux entreprises de «chier du texte» (de qualité et pertinent) à propos de leurs produits pour se donner une meilleure visibilité.

Mais un blogue, c'est beaucoup plus que de la publicité; pour en avoir fréquenté plusieurs, j'ai constaté que je développe rapidement un sentiment de proximité avec l'auteur. Maintenant que je suis de l'autre côté, je me découvre une soif de réciprocité, de commentaires, de la part de ceux qui passent ici. La «bidirectionnalité» du message est d'ailleurs l'une des cléfs du nouveau marketing : l'annonceur ne contrôle plus la totalité du message, mais ne fait qu'amorcer une discussion. La semaine dernière, Étienne Chabot traitait justement de la question de la transparence sur les blogues - en lien avec l'affaire Bixi, et écrivait ceci : «Un blogue est un outil de conversation et qui dit conversation dit transparence et confiance». C'est exactement ça, au fond, ce que je fais avec ce blogue, c'est tenir une conversation avec ceux qui viennent me lire, et c'est très agréable.

L'article du Devoir se termine sur un topo des campagnes publicitaires du 21ème siècle, où il est question de cette île qui s'est fait connaître par des millions de personnens en organisant un concours mondial pour trouver le gardien qui viendrait y habiter pendant un an. Ça me fait penser qu'il faudrait bien que je trouve quelque chose d'un peu original pour la promotion de Rikiki... Les concours de photos de bébés? Ca s'est vu un peu trop souvent... Le concours des meilleures purées? Un concours pour avoir le droit de garder mes quatre enfants??? Les (Z)imparfaites organisaient des 5 à 7 au vin rosé cet été; pas fou, mais peut-être pas adapté à mon créneau... Je continue à réfléchir... avec vous, si ça vous dit!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire