dimanche 7 mars 2010

La négociation

Samedi après-midi, à la fin de la semaine de relâche, l'Ingénieur est exténué. Le jeudi soir précédent, il est allé avec son oncle voir Avatar qui s'est terminé à 22h. Et le vendredi, des amies des enfants sont venues dormir à la maison, et la joyeuse bande ne s'est pas endormie avant 22h ce soir-là aussi...

Bref, samedi après-midi, l'Ingénieur est blême, sans énergie, et d'humeur un peu maussade.

Il me lance : «Si je vais faire une sieste, est-ce que je vais pouvoir me coucher plus tard ce soir?

Maman (qui trouve que l'idée de la sieste est excellente) : hum... ça dépend de la sieste...

L'Ingénieur : Ben là, c'est que je ne veux pas faire une sieste pour rien!

Maman : Disons que si tu dors une heure, tu pourras te coucher une demie heure plus tard ce soir.

L'Ingénieur : Et si je dors deux heures, je vais me coucher une heure plus tard!

Maman : Tope-là!»

J'aime bien ces négociations «gagnant-gagnant» : la sieste a duré deux heures, et il a été très très content de se coucher à 21 heures ce soir-là... Remarquez que, généralement, le samedi soir, on joue dans ces eaux-là de toutes façons, mais je crois que mieux valait ne pas insister sur ce détail... ;)

1 commentaire:

  1. Moi aussi, j'aime ce genre de négociations...

    Ou même offrir de faux choix! Hé! Hé!

    RépondreSupprimer