samedi 21 novembre 2009

Choix de réponse

Des hurlements stridents s'échappent du salon.

«Ahhhhrrrgggggg! Arrête! Arrête! Maaaamaaaaan! L'Ingénieur arrête pas de briser notre cabane!», me crient Douce et Souriceau d'une même voix.

L'Ingénieur, qui n'en manque pas une d'embêter ses soeurs, est prié de venir s'asseoir avec moi pour une sérieuse discussion : «Ingénieur, que se passe-t-il? Tu ne peux pas lâcher les filles, une minute? Ça fait plusieurs fois que tu te fais punir à ce sujet, et je ne comprends pas pourquoi tu continues à chercher les problèmes. Je suis sûre qu'elles seraient très contentes de jouer avec toi si tu t'intégrais un peu mieux à leur jeu...

L'Ingénieur, penaud : Je sais, maman. Je suis désolé. Je sais pas pourquoi je fais ça.

Maman, sévère : Tu me réponds la même chose à chaque fois.

L'Ingénieur, qui s'anime un peu : Ben, je le sais un peu pourquoi : je fais juste essayer de les faire crier, pour voir, et ça marche à chaque fois. C'est comme peser sur un bouton. C'est trop drôle! Même si je le sais, que tu vas me chicaner, je ne peux pas m'en empêcher!»

Question : comment suis-je supposée répondre à cette belle démonstration de franchise?

A - Punition à l'Ingénieur pour «sabotage de l'harmonie familiale avec intention de causer une pollution sonore»;

B - Punition aux filles pour «pollution sonore abusive»;

C - Rire un bon coup avec l'Ingénieur et lui demander de modérer ses expériences sur les stimuli déclanchant une réponse vocale chez ses puînées;

D - Me mettre à crier de ma voix la plus aiguë : «Yyyyvvvves! Les enfants arrêtent pas de criiiierrr! Je suis taaaaanéeee! On ne s'entend plus paaaaaaaarleeeeeeeer! (idéalement dans les oreilles de l'Ingénieur).»

1 commentaire:

  1. Définitivement C. Un petit clin d'oeil en plus et une question pour lui Qu'est-ce qui le ferait crier. Comme ça quand il fait crier ses soeurs, tu le fais crier. Aussi bien utiliser sa franchise à ton avantage. Oui, en bour de ligne cacophonique, mais bon comique malgré tout.

    RépondreSupprimer