lundi 16 novembre 2009

Dressage

Du salon, j'entends Douce parler au chien :

Douce : «Assis Bella! Bravo! Assis encore, bien! T'es bonne Bella, tiens! Assis! Assis! Braaavo!»

Bizzare, que je me dis... Je m'approche et j'aperçois Douce, juchée sur un tabouret, qui a réussi à attraper le sac de gâteries à chien et qui lui en garroche des poignées pour chaque commandement réussi. Et la chienne, pas si bête, a compris dans quelle manne elle était tombée : elle obéit, et avec enthousiasme, en plus.

***

Au tour de Souriceau de jouer avec le cabot.

Souriceau (en tirant la chienne par les deux pattes d'en avant) : «Bella, donne la patte, donne la patte, donne la patte! Oui, bravo!»

Cette fois, pas de cadeau, c'est la manière forte qui prévaut. Il semble qu'on n'ait pas une mauvais chienne, puisqu'elle obéit à ça aussi.

Un peu plus tard :

Souriceau : «Bella, donne la queue! Donne la queue! Arrrgh, tu vas me la donner ta queue!!!»

Bella s'est sauvée. C'est bon pour les chiens aussi d'établir leurs limites.

2 commentaires:

  1. lol, ce chien là ne se laissera pas dominer par les puces ou les souriceaux ;o)

    RépondreSupprimer
  2. hihihi!!!! De futurs grands dresseurs!!

    RépondreSupprimer